Chatterie de Berkana-Dagaz

Le salaire d'un éleveur, prix des chatons.

19/09/2022

Le salaire d'un éleveur, prix des chatons.

Le prix des chatons et chiots d'élevage peut paraitre élevé, mais qu'en ai il en réalité. Il est vrai que quand on fait le calcul, on peut avoir l'impression que les éleveurs roulent sur l'or. On se dit qu'avec une portée de 4 chatons, chacun à 1600€, ça fait un total de 6400€. Que c'est facile, et tout le tralala.... Mais en réalité, quand on veut faire un élevage familial, on est bien loin de se payer des vacances sous le soleil... Je vous explique. 

Déjà, il nous a fallu trouver les reproducteurs, qui dans le milieu félin, coûtent bien plus cher qu'un chaton pour compagnie. Ensuite, il faut attendre qu'ils grandissent en leur prodiguant tous les soins nécessaires (antiparasitaires, vaccins, litières, alimentation, frais véto divers et varier). Nous faisons aussi des tests génétiques et des contrôles réguliers pour être sur que les reproducteurs n'ait pas de maladie héréditaire ou autres problèmes.

 

Quand il y a une portée, la chatte à un suivie régulier durant la gestation (écho, radio, césarienne si besoin etc). Quand les chatons arrivent, il faut les pucer, les vacciner, les vermifuger et vérifier qu'ils soient en bonne santé. Logique, normale, mais tout cela à un cout. Et ce n'est pas fini, il faut aussi payer l’inscription au loof et le pédigrée. J'oubliais de rajouter qu'un éleveur doit payer la MSA qu'il ait fait du chiffre ou non, ainsi qu'un impôt sur son chiffre d'affaires (13% pour ma part).

 

Et au niveau du temps alors ?

 

Il est vrai que parfois il n'y a pas grand-chose à faire à part vérifier que tout le monde va bien, nourrir, nettoyer les litières et l'environnement quotidiennement. (Quand il y a des chatons, le nettoyage de la salle de naissance se fait deux fois par jour). 

À d'autres moments, il faut une surveillance de chaque instant pour s'assurer que tous les chatons vont bien, qu'ils n'ont pas été baladés par leur mère à l'autre bout de la pièce, qu'ils prennent correctement du poids (pesé une fois par jour minimum le premier mois), qu'une chatte ne va pas mettre bas tout seule et risquer de ne pas avoir les soins nécessaires en cas de besoin... Donc qui dit surveillance, dit être sur place. Vous connaissez beaucoup d'employeurs qui vous laissent prendre 2 mois de congé sans solde ? Qui vous laisse quitter votre lieu de travail si vous avez besoin d'aller d'urgence au vétérinaire ? Moi non. Alors il y a trois solutions;

 

  • Ne vivre que de cela en ayant plus de reproducteurs, donc plus de frais à l'année (véto, nourriture, MSA...) et plus de temps consacré à l'élevage. Des locaux plus grands, etc.

 

  • Avoir une autre entreprise pour rester indépendant. Pour ma part je suis aussi e-commerçant pour pouvoir travailler de chez moi. Et je suis aussi praticien en massage bien-être, mais je ne prends plus de clients au moment des naissances, et je réduis mon développement au niveau du e-commerce quand il faut consacrer plus de temps à l’élevage. Mais pour moi, mes animaux restent prioritaires, et j'aime à penser que c'est le cas de beaucoup d'éleveurs. 

 

  • Ne faire qu'une portée par an et prendre vos vacances à ce moment-là, ou trouver un patron extra cool (ou travailler de chez soi et passer vos moments d’absence sous silence ;) ) qui acceptera que par moment vous soyez indisponible... Rare...

 

Ce qui est certain quand on travaille avec les animaux, c'est qu'ils passeront avant votre vie sociale. Si tata Ginette fête son anniversaire et qu'une chatte est prête à mettre bas, tata Ginette aura un coucou en visio. 

 

Les chatons ne sortent pas des choux, ils viennent de parents qui ont besoin de soin à l'année. Ils ont d'ailleurs eux même besoin de soins jusqu'à aller dans leur nouveau chez eux. Donc finalement, quand on lisse le bénéfice réalisé à l'année, nous sommes bien loin d'aller nous exiler à Dubaï.

 

Et puis... Dans mon cœur un peu cucul, les familles adoptes un chaton/chiot, et rémunèrent l’élevage pour que d'autres chatons/chiots puisent naitre, et que la race qu'ils affectionne eux aussi, puisse continuer à exister dans le respect du vivant. la vie ne s’achète pas.